Aussitôt la demande faite, comme toute “Bride-To-Be” normalement (ou anormalement, cela dépend où l’on se place !) constituée, j’ai ou plutôt NOUS avons démarré nos préparatifs au quart de tour. Sans te faire un récit complet pour le moment, voici les grandes lignes des préparatifs de notre mariage.

Pour tout te dire, dans la semaine qui a suivi la demande, nous avions déjà :

– réservé notre lieu
– choisi notre date
– prospecté des traiteurs, avions un DJ en vue
– vaguement évoqué le budget (la question qui tue, j’en parlerai dans un autre article)
– et fixé les grandes lignes de notre mariage….

Tout cela avec l’agréable surprise de voir mon fiancé hyper impliqué !!!

La preuve => Monsieur qui fabrique des piquets de lanterne à la mano :

récit mariage rosemat pronupsims
Au charbon Ptit Lu !

 

En même temps, je dirais “fastoche quand on a anticipé son éventuel mariage depuis des mois, voire des années “…..

 

En gros çà donne :

– un mariage d’environ 120 personnes dont une trentaine d’enfants : c’est cela quand on se marie à 30 ans passés !
– dans un magnifique domaine à la campagne, comprenant l’hébergement sur place en Normandie à 2h de Paris.
autofinancé : nous avons payé tout (ou presque) nous même.
– la date en juin 2015 fut déterminée par la disponibilité de notre salle (classique !)
– un mariage sur 2 jours : car autant dépenser pour le maximum de temps passé avec nos proches.
– une cérémonie civile à Paris et une cérémonie d’engagement en Normandie dans la même journée
– un cocktail déjeunatoire pour aider les invités à tenir le choc de la journée
– un goûter d’honneur
– une grosse fiesta/diner le samedi soir
– un brunch le lendemain
– 18 traiteurs contactés pour des devis
(bref on a passé notre week end à bouffer….)

Pour nos prestataires, nous avions l’immense chance d’avoir dans notre entourage :

  • mon père, photographe professionnel, même si j’envisageais de prendre un 2e photographe, il ne m’a pas laissée le choix…
  • ma soeur, make up artist et manucure
  • et un copain vidéaste – opérateur de drone.

Nous avions également une coordinatrice Jour J qui nous a permis de ne nous soucier de rien de ce mariage que nous avons construit de A à Z.

récit recherche salle mariage préparatifs

Tu vas me dire “et la robe dans tout çà alors ? ”

Comme je te l’ai dit dans ma présentation, j’étais en mode “gros bidon”  (= je suis enceinte) pendant ces préparatifs, bien qu’au début de ceux-ci (en mars 2014) j’avais encore le ventre plat. La question de la robe était donc reportée à décembre 2014/janvier 2015 – après un subtil calcul et estimation de ma morphologie et de mon poids à J-7 mois du mariage.
Ceci dit, j’ai quand même tenté : cf un prochain article “mes 1ers essayages laborieux de robe de mariée, ou pourquoi ne pas faire d’essayage à 3 mois de grossesse ?

Voilà pour les grandes lignes !

Pour terminer et pour illustrer tout çà, mieux qu’un récit de notre mariage, quoi de plus authentiques que les vraies images de notre inoubliable D-Day et de ses préparatifs…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rosemat | Blogueuse mariage (@pronupsims) le


Et toi ? Raconte-moi : 

  • Comment ont commencé tes préparatifs ?
  • As tu embrayé sur le mode “bridezilla” ?
  • En solo ou as-tu réussi à transformer ton homme en groomzilla ?

 

Prends soin de toi et de ton couple

 

blog blogueuse coach mariage rosemat zen décomplexé

 

 

Blogueuse coach mariage

Cet article a 2 commentaires

  1. Julie

    Non mais comment te dire… Le mariage de rêve ! Je veux le même !!! Bravo, vous êtes magnifiques. Grandiose et tout en simplicité en même temps. Toutes mes félicitations !

  2. Anais

    Trop trop beau ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.