#Mes Prestataires : Marletti, mon meilleur pâtissier

Carl Marletti : pour moi le meilleur pâtissier au monde !

C’est un avis très personnel que je partage avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de gens de mon entourage… Et notamment les 120 invités de mon mariage !

Vous le connaissez probablement, pour l’avoir vu dans l’une des émissions tv culinaires les plus regardées*
* vous savez celles où des pâtissiers amateurs font semblant de mettre au four leur création 30 secondes avant la fin du chrono…

Lily Valley | Paris Brest | Eclair caramel au beurre salé | Tartelette aux fruits

Mais moi, je l’ai connu bien avant toute cette notoriété.
Et parce que depuis 2010, j’ai déjà goûté à son fabuleux Millefeuille vanille, ou encore son original Lily Valley ou tout simplement son Éclair au caramel au beurre salé… C’est même lui qui m’a réconciliée avec le Paris Brest. Je ne voyais pas mon mariage sans Marletti !

C’est donc par un gros coup de folie bien réfléchi, que mon Ptit Lu et moi-même avions décidé que notre dessert de mariage serait confectionné par la pâtisserie Marletti.

La rencontre

La même année que celle avec mon chéri ! Encore un coup du destin… 2010, cette année-là j’avais envie de fêter mon anniversaire avec un gâteau haut-de-gamme, de la pâtisserie qui a du goût, des matières première de qualité (exit les gâteaux insipides achetés à la va-vite au supermarché du coin). Avec ma mère et mes sœurs, nous nous faisions des goûters gourmands : après Berko, Synie’s et d’autres… certes déjà assez bons, j’avais envie de monter en gamme.

Un exemple de goûter Berko sur les bancs du Marais à Paris en 2010.

A l’époque, pour moi le haut-de-gamme pâtissier se limitait à Fauchon, Lenôtre et Ladurée. Gourmande comme je suis, je me suis mise à rechercher activement sur internet les meilleures adresses de Paris. J’habitais encore à Paris, c’était donc facile pour moi de me faire un foodtrip des meilleures pâtisseries parisiennes. Rapidement, je suis tombée sur des blogs qui sacraient les meilleures tartes au citron, éclairs, ou encore millefeuilles de Paris. C’est ainsi que j’ai découvert des noms comme Pierre Hermé, Conticini, Michalak… Bref tout çà me mettait l’eau à la bouche, mais je voulais quelque chose de pécuniairement accessible quand même.

Mon tri a vite été fait, j’ai éliminé Hermé car trop axé chocolat – car oui je fais partie de ces extraterrestres qui n’aiment pas (trop) le chocolat – et d’autres trop chers. Et c’est ainsi que je suis tombée sur cette petite boutique à la devanture grise non loin de la Rue Mouffetard, à 2 pas du métro Censier.

Pour du haut-de-gamme, son éclair n’était vraiment pas cher. Je dis bien à l’époque, car malheureusement, les années passant, la notoriété et l’inflation ont fait leur boulot…

Le coup de foudre

Tadam ! Pour mon fameux anniversaire (merci de ne pas compter les bougies !!!!!!) j’ai donc eu droit à mon premier Marletti, son gâteau éponyme !

Désolée pour la qualité exécrable de la photo, çà ne lui rend pas vraiment hommage.

Je suis tombée amoureuse de sa crème mousseline au véritable goût de vanille de Madagascar, ses fruits rouges et sa dacquoise à la noix de coco.

Et à l’époque j’avais déjà mon petit avis sur la question : ce gâteau est une tuerie, fabuleusement délicieux, léger, pas trop sucré… Et ô miracle : la vanille a un goût de vanille, et les fruits rouges aussi !!!!!

C’est dommage son site ayant changé récemment, on ne voit plus l’étendue de sa gamme qui est bien plus large que ce qui est présenté aujourd’hui. Mais çà reste divinement bon.

La relation jusqu’au mariage !

Après avoir passé quasiment 5 ans à déguster régulièrement ses pâtisseries, je pense les avoir quasiment toutes goûtées. A chaque anniversaire, Noël, fêtes des mères, Saint Valentin ou même sans raison quelconque, toutes les occasions étaient bonnes pour se faire un Marletti – je m’excuse d’avance auprès de sa femme Lily Valley, nous parlons bien de gâteaux…

De haut en bas : Mont Blanc | Millefeuille vanille | Marie Antoinette | Eclair Caramel | Chantilly Nougatine

Quand est arrivée la question du dessert de notre mariage, nous avions déjà un dessert compris dans la prestation de notre traiteur : mon fameux wedding cake façon framboisier tout aussi bon, oui oui ! J’en parlerai une autre fois. Mais nous tenions mon Ptit Lu et moi-même à ce que Marletti soit de la partie !

Article 212 : les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance.

Et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés avec notre commande spéciale de centaine de Chantilly nougatine en taille lunch : un gâteau à mi chemin entre les petits fours miniatures et le format original de celui-ci. Je vous épargne le récit de la logistique pour les récupérer à Paris et les rapatrier en Normandie le jour du mariage… Ce fût tout une histoire.

Nos précieux choux nougatine Marletti lors de notre mariage…

Le chou Chantilly Nougatine est l’un de mes favoris, bien qu’apparemment très classique : une pâte à chou caramélisée garnie d’une chantilly à la vanille et d’une couche de nougatine, comme il n’en n’existe nulle part ailleurs. Le chou à la crème de l’excellence.

Ces petits Chantilly Nougatine que j’avais fait customiser (2 choux collés façon religieuse) pour éviter les accidents de transport, nous ont permis d’allier tradition – pour satisfaire les puristes qui ne jurent que par les choux caramel lors d’un mariage – et modernité – avec notre wedding cake framboisier… à la française !

Tous nos invités se sont régalés de leur petite assiette de wedding cake pour la tendance, de brochette de fruits pour la conscience et de choux Marletti pour la folie !

Voilà, voila…

Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais publiquement vanté les mérites et talents de mon pâtissier préféré. Je voulais jalousement garder cette adresse secrète pour éviter les désagréments cités plus haut…. Mais maintenant, c’est bien grillé**

…grillé comme ces noisettes ^_^ Pfiiiifififi

** L’abus de tv est dangereuse pour la santé mentale… Tiens je l’ai déjà dit quelque part, hihihi !

Alors voici où trouver le Graal de la gourmandise :

Gâteaux de voyage : les Romias

Carl Marletti
51 rue Censier – Paris 5e
carlmarletti.com

(non malheureusement je n’ai pas droit à des pâtisseries gratuites en écrivant cet article, mais si à tout hasard, Carl tu me lis…. Je dis çà, je dis rien !)

D’autres adresses différentes mais non moins délicieuses :

Berko | Synie’s | La Pâtisserie des Rêves

Rosemat –
NB : Et toi, future mariée, as-tu un coup de folie pâtissier ? Ou te réserves-tu pour rentrer dans ta robe ?

Tu souhaites plein d’idées et conseils GRATUITS pour organiser ton mariage ?

Inscris toi à la newsletter :

Cette chronique fait partie de la rubrique "Prestataires."

Laisser un commentaire