#9 : Mes 1ers essayages laborieux de robes de mariée à 3 mois de grossesse

Nous sommes en mars 2014…

Mes 1ers essayages laboripregnant-971982_640eux de robes de mariée ou plutôt « pourquoi ne pas faire d’essayage à 3 mois de grossesse »

Comme je te l’ai dit dans ma présentation, mes préparatifs de mariage se sont déroulés en mode « gros bidon ».

Grosso modo quand Monsieur m’a demandée en mariage, j’étais déjà enceinte de quelques semaines.

 

(faux) Problème n°1 : la détermination de notre date de mariage.
Comme je rêvais de porter une robe de princesse mince, taille fine et tout le tralala, il était inconcevable pour moi de me marier avec un gros ventre (aussi beau soit il, car il n’y a pas plus beau qu’une femme enceinte… Enfin çà c’est ce qu’on dit, quand on ne l’a pas vue traîner à la maison avec son jogging pour être à l’aise…. mais çà c’est une autre histoire !!)
A partir de là, je me suis donnée 8 mois après mon accouchement pour rentrer dans ma précieuse.
Bref çà sera le challenge pour perdre mes bourrelets et mes kg en trop.

(faux) Problème n°2 : quand faire mes essayages et comment choisir ma robe ?
Si je n’ai pas mes mensurations et morphologie finale ??

(faux) Problème n°3 : quid du délai de fabrication de la robe.
On entend communément dire qu’il faut commander sa robe 5 à 6 mois avant la date du mariage.

Ce qui me rend à commander ma robe à J+3 mois seulement de mon accouchement… C’est risqué mais comme je vous l’ai dit, mon Ptit Lu et moi sommes « givrés » donc nous le prenons le risque !!

Mon plan d’attaque :

– comme j’ai anticipé ma demande en mariage (cf article 7) , je savais déjà depuis des lustres le style de robe que j’aimais. Encore faut il savoir si le style me va ou pas d’où l’intérêt d’essayer (combien de filles se sont rendues compte que le type de robe qu’elles pensaient aimer, ne leur sied pas du tout ??!) et si mes goûts n’ont pas changé.
– s’il existe une seule chose que toute B2B qui se respectent, chérissent le plus au monde, c’est bien les essayages de robe.

wedding-dress – c’est toute joyeuse et enceinte de 3 mois, que je prend RDV avec une boutique à Paris. ayant encore un ptit bidon, je ne leur parle bien évidemment pas de mon état au moment de la prise de RDV.
– le jour dit, accompagnée de ma mère et de ma soeur, me voici dans la boutique entrain de rêver au milieu des 1001 robes qui m’entourent. Je suis accueillie par une vendeuse qui parait très sympathique et de bons conseils.
– et là, à la question fatidique : quelle taille faites vous ? Gros blocage, impossible de mentir, et sous le coup de l’euphorie et l’émotion, je déballe tout…
A vrai dire, je ne sais pas vraiment habituellement je fais du 36, mais je suis enceinte de 2 mois (bon d’accord 3 !) donc je crois que je fais plutôt un 38 en ce moment……

1er moment de solitude => La douche froide :

La vendeuse qui me sermonne : « vous ne vous rendez pas compte, vous allez changer de taille, vous venez bien trop tôt, votre corps va changer, donc rien ne dit que ce que vous aurez choisi aujourd’hui vous ira encore après votre accouchement, et çà vous ne me l’aviez pas dit au téléphone blablabli blablabla…. »

Les hormones aidant, j’avais envie de pleurer au milieu de la boutique et me sentais vraiment idiote.
Ma mère et ma soeur, voyant le pire arriver (= essayage annulé) rattrapent le coup : « elle est venue exprès de Normandie pour venir essayer vos robes, c’est un rêve que vous lui gachez etc« ….

Au final, c’est avec un gout amer que je choisis 2 robes à essayer.

9_robe_mariee_enceinte_chouette
Credits :  Icone « vieille chouette » conçu par Freepik / 
Bulle de bd conçue par Freepik + photo personnelle

2e moment de solitude => l’essayage.9_robe_mariee_enceinte

J’ai donc pris 1 taille au dessus, et me retrouve dans la cabine, avec l’employée qui aide à enfiler la robe. Et là, obligée de retenir ma respiration et rentrer mon ventre, pour que la demoiselle parvienne à fermer la robe !!!!

 

Je vous passe les détails, mais l’essayage fut rapide et pas aussi joyeux que je l’imaginais.

Résultats des courses :

– je me suis dit on verra tout çà en janvier 2015, quelques mois après mon accouchement…
– mon 1er essayage de robe ne fut pas le moment idyllique dont on rêve toutes.
– et pardessus tout, je me suis sentie coupable d’avoir compressé mon ventre faisant peut être du mal à mon petit bébé à naître….
Et accessoirement : très belle robe mais pas le coup de coeur.

9_robe_mariee

Bref du grand n’importe quoi.

Et toi ? As-tu une contrainte de date/morphologie à respecter d’ici ton mariage ? Comment t’y es tu prise ?

Laisser un commentaire