diy recettes bar boissons

#DIY : Wedcycling ou le recyclage mariage

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

J’ai toujours apprécié cette maxime de Lavoisier.

Non non, je ne vais pas me recycler dans le mariage, je vous l’ai déjà dit ! (mêmesi beaucoup m’ont dit que je devrais…)

 

Depuis quelques jours, je me suis mise à ressortir ma décoration de mariage… En vue de la recycler pour les fêtes de Noel !

recycler-deco-mariage-noel-2016-rosemat

L’idée n’était pas nouvelle dans ma tête.

Pendant mes préparatifs de mariage, j’avais déjà à l’esprit de réutiliser toute ou presque ma déco de mariage dans ma vie quotidienne.

Mon homme et moi aimons bien détourner les choses de leur fonction initiale. Et surtout en fabriquer des trucs super sympa !!

C’est ce qu’on appelle l’Upcycling ou Recyclage en bon français.

Exit l’orgie d’achats de déco jetables et inutiles après le mariage… Exit aussi les 30 annonces de vente post-mariage sur Ebay et LeBonCoin pour (essayer de) liquider 63 boites à dragées en plexiglass ou 72 housses de chaises en intissé….

Après, je ne nie pas que nous avons dû acheter quelques (bon d’accord, plein…) trucs exprès pour le mariage.

Pas écolo pour un sou, je le dis et je l’assume ! Ceci dit, on est très « compost et compagnie » et je n’aime pas jeter et gaspiller.

Et cette nuit, j’ai eu comme un éclair de génie du genre « je vais inventer un nouveau truc : le wedcycling !! »

Sauf que bien sûr, comme je n’ai pas inventé la poudre, le concept existe déjà (j’ai Googlisé le terme « wedcycling » à 3h du mat’ )

Bref… C’est ainsi que depuis que notre joli jour est passé, j’ai à cœur de réutiliser les éléments de déco de notre mariage dans ma vie quotidienne.

De l’Upcyling avant et après le mariage.

Pendant les préparatifs du mariage déjà, nous avons essayé de :

1/ imaginer une décoration de mariage jolie mais simple à fabriquer – sans qu’elle n’en ait l’air.

NB : je rappelle que mon mari et moi avons créé toute notre déco nous-même.

Ex : nos centres de table fait de fleurs fraîches pas forcément plus chers qu’une composition compliquée en fleurs artificielles,  si on en met peu mais joliment agrémentées. Et parce que mine de rien, çà coûté cher les fleurs artificielles quand on veut quelque chose de réaliste.

centre-de-table-rosemat

Mes essais de centre de table le 31 décembre 2014

 

2/ comme je souhaitais une déco « chic et cheap mais pas kitsch » j’ai dû pas mal pinterester pour trouver des idées.

3/ nous voulions limiter les frais de déco malgré un bon budget (on a priorisé le lieu et la bouffe). C’est une des raisons qui nous a poussés à « upcycler », en plus d’aimer :

  • imaginer
  • bricoler à partir de rien
  • ne pas gaspiller

 

Ex : mon Candy Bar à partir de bonbonnières trouvées dans ma cuisine et celle de ma belle-mère, et chez Emmaüs à 2€.

Plutôt que de toutes les acheter neuves chez Bafi, Gibou ou encore Taction (ou Ama-Discount !)

candy-bar-essai-rosemat

Certains me diraient « et comment on fait quand on n’a pas tout çà chez soi ? » ben on demande autour de soi 😉

 

bocaux-bellemamani-rosemat

J’ai fait mon marché…. dans la cuisine de belle-maman ! 

  • Une arche de jardin trouvée…. aux encombrants dans la rue 0€ = rénovée pour notre cérémonie d’engagement.

arche-poubelle-rosemat

arche-mariage-installation5-juin-2015-rosemat

Installation de la déco la veille de notre D-day – 5 juin 2015

4/ je n’aime pas gaspiller donc si je pouvais fabriquer moi-même à partir de choses existantes, c’était mieux.

  • Utiliser des pots en verre de crème fraîche ou de bolognaise en guise de photophore ou de vase.
  • Du sel pour donner un effet givré à ces mêmes photophores

bocal-givre-mariage-essai-rosemat

  • Des planches de palettes (et une de bois flotté trouvée…. en bord de Seine) pour fabriquer nos panneaux directionnels.

panneaux-directionnels-mariage-bricolage-rosemat

  • Mes marques places en napperons de papier directement intégré au menu

Parce que franchement, que faire de 96 marque-place en plastique en forme de cœur😵 une fois le mariage passé ?

centre-de-table-dernier-essai-rosemat

Dernier essai de déco de table avant le jour J – Mai 2015

Et après le mariage…

Dans de prochains articles, je vous donnerai quelques exemples de ce que j’ai fait de ma décoration de mariage avec photo à l’appui.

Bref je vais arrêter là car je vais me faire huer par mon beau frère qui nous a aidés à déménager nos 50 cartons intitulés « deco mariage » et qui nous traite maintenant d’accumulateurs compulsifs aahahhah !!

Loin de moi l’idée de dire que nous avons eu un mariage eco-responsable* mais on a essayé de limiter les frais et le gaspillage.

*surtout quand on sait d’où vient ma robe de mariée mourarfarfarf !!!

Et toi, as tu essayé de limiter l’empreinte écologique de ton mariage ? Que comptes tu faire ta deco après le mariage ?

 

#14 : la question d’un mariage religieux ou le retour de Groomzilla

Pour une fois, je vais vous parler d’un sujet plus sérieux : la question d’une cérémonie religieuse ou pas.

14-wedding-1443792_1280

Un mois environ après la demande en mariage, je venais d’annoncer la bonne nouvelle à ma mère.
(oui, il y a eu un laps de temps d’un mois entre la demande et l’annonce à ma maman)

Nous sommes en avril 2014.
Et elle nous a posé la fameuse question :

« et comment cela va-t-il se dérouler, y aura t il une cérémonie religieuse ?« 

Ma mère est très pieuse, elle va à l’église (on est protestant) presque tous les dimanches et est activement impliquée dans les activités de sa paroisse (chorale etc…)
Je lui avais déjà plus ou moins dit qu’on ne ferait pas forcément de mariage à l’église. Mais la question est quand même revenue quand je lui ai parlé de la cérémonie d’engagement en extérieur qu’on projetait d’organiser.
Au fond de moi, çà m’aurait bien plu qu’il y ait un aspect spirituel dans notre démarche : faire venir un pasteur par exemple, sans que çà ne soit la totale grande messe. Dans notre religion, c’est possible.
Mais connaissant mon homme, catholique baptisé mais pas du tout pratiquant, çà n’avait pas forcément de sens pour lui.
CECI DIT, monsieur semblait prêt et OUVERT à cette démarche. Car pas plus tard que quelques semaines avant, il m’avait demandé si je voulais qu’on intègre une partie religieuse dans notre mariage ! Ce serait trop long à vous expliquer mais en gros il avait un prêtre à me proposer.

sauf qu’à l’époque j’avais dit « non » parce que :

1) sa proposition ne correspondait pas forcément à l’éducation religieuse que j’ai eu
2) s’il le fait plus pour moi, du coup çà n’avait pas de sens, je préférais m’en passer
Dans l’idéal si çà se faisait, j’aurais voulu un pasteur venant de l’église que ma mère fréquente etc…
On en revient à ce samedi d’avril 2014 où là ma mère me pose cette fameuse question. Je lui explique la situation. Et là, elle me propose « ah mais oui je connais un pasteur qui serait prête à se déplacer pour votre cérémonie et que tu connais en plus ! »
J’étais plus qu’emballée à cette idée qui correspondait idéalement à ce que je voulais. Bref, la solution parfaite ! Pour moi…
Sauf que présentée comme çà, sans discussion préalable, mon homme ne l’a pas vue de la même manière.

Tout d’un coup, il semblait totalement opposé, alors qu’on lui demandait justement son avis, son souhait, sans lui imposer les choses. Mais il a eu l’impression qu’on lui imposait le truc.

14-board-1621551_1280
Et là çà a été le début d’un long  week end de discussions houleuses sur cette question.
Bref, je vous passe les détails, tellement cela m’avait énervée car je ne comprenais pas tout d’un coup ce retournement de situation, alors que 2 semaines auparavant c’est lui même qui me proposait cet engagement spirituel et qu’il m’avait même demandé si je voulais qu’on baptise notre fils. Incompréhensible !
Bon çà s’est arrangé, on s’est mis d’accord sur la chose…. Nous avons trouvé au final un superbe compromis dont je vous parlerai une autre fois !

Quand je vous disais qu’avoir un homme très impliqué dans les préparatifs de mariage, çà n’a pas que des bons côtés…
Je savais que l’organisation d’un mariage ce n’était pas que « le bonheur, les oiseaux chantent » mais que cela comprenait aussi son lot de désillusions, de déceptions et d’incompréhensions.

Je venais d’en faire les frais….

 

Et toi, as tu eu des difficultés à t’entendre avec ton fiancé sur le choix d’une cérémonie religieuse ou pas ? Qu’avez vous choisi ? 

#13 : Un pré Save-The-Date… qu’est ce que c’est encore que cela ??

Je vous épargne le récit de l’annonce du mariage à nos proches, qui n’est pas forcément intéressant à lire. J’avais envie de vous parler aujourd’hui de mon…. pré save-the-date !

Ouhalalala, kezako encore ??

Une fois notre liste d’invités désormais dressée, nous voulions être sûr que tout ce petit monde soit bel et bien présent lors de notre joli jour. Et ce fût quasiment le cas 🙂

Toujours dans notre « givrattitude » (et non « frigidité » !!) nous avons décidé – un peu à la dernière minute- de créer un pré save-the-date c’est à dire : un teaser AVANT le vrai save-the-date qui lui même précédera l’ultime invitation (bon çà va vous suivez toujours ? ) Une sorte de bande annonce avant l’annonce….

Pour re-situer le contexte :
En 2014, année qui a précédé notre mariage, nous avions :
– un bébé en route
– un gros voyage prévu aux Etats Unis : nous avons planifié sans le savoir une Babymoon (kezako ? je vous laisse découvrir ce que c’est en lisant cet article)

Moi, Rosemat, devant la "Love Sculpture de New York" fin juin 2014.

Moi, Rosemat, enceinte de 6 mois, devant la « Love Sculpture » à New York le 30 juin 2014.

Flash back au 5 juin 2014, à exactement 364 jours de notre jour J, il est 20 h :

En regardant le JT, nous réalisons avec monsieur que nous sommes quasiment à J-365 de notre jour J.
Notre jour J tombe le jour du Débarquement…. On avait envie pour marquer le coup, d’utiliser l’événement pour envoyer comme une sorte de « pré-save-the-date » par mail aux invités (qui connaissent quasiment tous la nouvelle) …. Sauf que jusqu’à présent, on n’avait encore aucune idée de ce qu’on allait faire, et on était prêt à laisser tomber (et attendre J-6 mois pour envoyer notre « vrai » save-the-date par mail en vidéo assorti d’un magnet pour ceux qui n’ont pas de mail)

Et à 20h10 on s’est dit, « oh et puis mince, il ne faut pas qu’on rate l’occasion … !!! »
Sur impulsion d’une idée de chéri (vivement stimulé par son statut de groomzilla) qui me parle de « chemin inverse du débarquement » – pour rappel : on partait quelques jours plus tard aux Etats Unis – j’ai donc passé ma soirée à pondre çà :

13-presavethedate

Notre « pré-save-the-date que j’ai fini par envoyer par MAIL à tous nos invités avec comme objet « J-365 avant l’autre D-Day » le 6 juin 2014 à 2h du mat !

Et les retours furent drôles :
– entre les interprétations diverses : « vous vous mariez aux Etats Unis ?? »
– ceux qui ont mal lu « euh, mais c’est pas écrit que c’est en 2015 ?!? » (ben si en gros dans le panneau rose !!!!)
– ceux qui y voient déjà un indice du dress code (le rooooose poudre selon ma témouine)
– ceux un peu inquiets « euh mais vous n’envoyez que çà comme invitation ? » (ma belle mèèèère !!!)
– ceux qui l’ont lu vite fait et qui ont cru à une pub et qui l’ont jeté (un cousin à qui j’avais envoyé sur son mail pro !!!! lool)
– et ceux pour qui c’était évident « t’inquiète, la date est notée depuis longtemps »
– ou carrément inné « j’y ai pensé au réveil avant même de voir ton mail, ma chérie » (ma maman)

Bref on est very happy, çà commence bien.

Bilan des courses « post-mariage » : trouve-tu cela un peu « too much-future mariée un peu lourdingue avec son mariage » (d’envoyer un save the date, avant le save the date qui lui même précède le carton de faire part….) ? En tout cas pour nous cela a été efficace. Sur près d’une centaine d’invitations, nous n’avons eu que 6 réponses négatives.

Et toi ? As-tu spammé tes invités de mails pour qu’ils n’oublient pas la date ? Prévois-tu un Save the date ou juste le traditionnel carton d’invitation ?

13-rosemat-diy-creer-pre-save-the-date

Crédits photo : Pixabay

#12 : Des invités, vraiment invités…

Des invités, vraiment invités…

On dit souvent que lister ses invités, çà relève du casse tête. Et bien pas chez nous (enfin presque) !

12-invites-mariage-drone-rosemat

Une petite vue aérienne de nos invités à l’issue de notre cérémonie d’engagement, le 6 juin 2015….

Comme je vous le dis depuis le début, nous avons tenté de créer un mariage à notre image (oui, je sais, c’est le discours bateau de beaucoup de couples d’aujourd’hui).
Nous sommes des adultes indépendants depuis un moment. Nous avons donc naturellement fait le choix de financer notre mariage nous même.
Il n’y a pas d’aide des parents ou de la famille qui tienne (bien que cela aurait été d’un grand secours pour notre porte monnaie !!)
Hormis nos tenues offertes respectivement par nos mamans, nous payons tout nous même.
Ainsi nous ne nous voyons pas imposer :
d’invitation de convention (des « connaissances » des parents par exemple qui ne nous connaissent même pas)
– la famille à rallonge que nous ne fréquentons (malheureusement) pas
– nous ne voulons nous contraindre de rien car c’est NOTRE mariage, pas celui de nos parents ni pour la famille, ni pour répondre à des traditions
– ce ne sera pas un énorme mariage avec 300 personnes au vin d’honneur (dont la moitié sont pour la plupart inconnues des mariés)
Ceci dit, çà sera un « gros » mariage quand même, car il y a tout de même beaucoup de personnes qui comptent pour nous : des amis et de la famille proche avant tout qui au final représentent environ 120 personnes.
– il n’y aura pas de distinction vin d’honneur/repas du soir : si on a envie qu’une personne soit présente au vin d’honneur, alors il n’y a pas de raison de ne pas vouloir la voir à la réception du soir aussi (si ce n’est budgétairement parlant…)

Tout çà pour dire que nos invités seront réellement des invités, au sens propre du terme, que nous souhaitons choyer et qui nous tiennent à cœur.

Concrètement comment avons-nous procédé ?

12-arbre-decision-invites-mariage-rosemat
S’il y en a un qui par hasard, nous reconnait et lit cet article, voici notre message « oui oui on vous aime ! »

Et toi ? As tu eu du mal à faire ta liste ? Tes parents t’ont-ils « imposé » des invités ? Ou as-tu pu laisser libre cours à tes désirs ?

#11 : Avoir un homme (trop) impliqué dans le mariage

Je vais peut être en rendre jalouse plus d’une mais…

J’ai la chance d’avoir un homme très impliqué dans nos préparatifs de mariage !

11-mec-hyper-implique-mariage-rosemat

D’habitude c’est souvent le tableau contraire : Monsieur qui se laisse porter par l’organisation, que toi, brave B2B, tu auras tout mené de front !

Mise à part cette période où Monsieur Ptit Lu n’avait pas encore demandé ma main – où l’on se sent un peu seule devant nos désirs de mariage, et frustrée de ne pouvoir partager cela avec lui – dès lors qu’il fut décidé, c’est plein d’entrain qu’il s’est investi dans la préparation !!!
C’est avec beaucoup d’étonnement et très très agréablement surprise que je l’ai vu :
– me proposer d’aller voir les salles de mariage, dans la semaine qui a suivi sa demande

11-visite-salle-mariage-rosemat

Mars 2014 : Visite de la salle qui sera la nôtre, une semaine après la demande !

– me suggérer plein d’idées sur l’ambiance qu’il souhaiterait voir à notre mariage
– négocier des prix auprès de grossistes fleuristes sans que je ne lui demande quoi que ce soit
– partir acheter des bâtons de ferraille….

11-piquet-lanterne-mariage-fabrication-rosemat
– …. pour fabriquer des piquets de lanterne !

11-piquet-lanterne-mariage-rosemat
– couper des rondelles de bois pour nos centres de table top tendance

11-rondins-bois-mariage-fabrication-rosemat
– faire des essais de centre de table même si le résultat n’est pas très convaincant (bon j’exagère, c’est mignon ce qu’il m’a fait là)

11-diy-centre-table-mec-rosemat

 

Bref, le rêve…
Ce qui n’est pourtant pas sans inconvénients :
– l’homme a des idées bien précises sur lesquelles il ne souhaite pas céder :

pourquoi une chemise ivoire, c'est plus joli en blanc non ?
Ben non puisque ma robe sera ivoire !!!

– ce qui amène parfois à de « vives » discussions :

 Du crémant et du champagne ? Je ne vois pas l'intérêt !! Autant ne prendre que du crémant !! Et je veux un fut de bière pour le vin d'honneur !

– au final là où un homme lambda céderait aux caprices de sa douce, ben le mien tient tête pour imposer aussi ses idées (mais çà, c’est aussi parce qu’il est très têtu….)

11-groomzilla-rosemat
Bon je ne vais pas me plaindre mais c’est drôle finalement de voir son chéri se transformer en groomzilla.
A noter que c’est le même homme qui a fait une couvade pendant ma grossesse…. Mouarfarfarf !!!

Et toi ? Ton fiancé est il investi dans les préparatifs ? Se laisse-t-il porter ou au contraire prend-il les choses en main ?

#10 : Astuces budget quand on veut un mariage cheap mais pas kitsch….

Si tu as l’habitude traîner sur les wedblogs, tu trouveras déjà des tas d’astuce budget pour rendre ton mariage le moins cher possible (même si au final çà coûte toujours cher !)

J’adore fureter les bons plans, je vais donc partir de ma propre expérience :
1) compare tout tout tout : ce qui peut paraître le moins cher ne l’est pas forcément.
c’est comme pour tes courses de tous les jours au supermarché, regarde les prix au kg (et non au global) des bonbons de ton candy bar, du prix au mètre de dentelle pour tes nœuds de serviette, calcule le prix de revient de tes pompon papier de soie….

2) prospecte au plus large et prends ton temps (pas trop non plus) pour choisir tes prestataires
çà prend du temps (mais vu que comme moi, tu auras anticipé tes préparatifs ^_^) mais il vaut mieux avoir le plus grand panel de choix possibles
La preuve : J’ai par exemple prospecté près de 18 traiteurs. Avant cela j’avais bien entendu déjà fait mon tri pour ne pas rogner sur la qualité (no way à ceux qui ne font que des marquises en charcuterie ou des paellas géantes => car ce n’est pas ce que nous voulions pour notre mariage…. mais tu as le droit d’aimer les paellas géantes hein !!!)

Et chéri a pas mal négocié aussi :

10_negociation

3) Annonce ton budget à tes prestataires. Ne pas faire comme on l’a fait au début, de ne PAS annoncer de budget, ce qui fait que le prestataire croit que c’est « open budget » !

4) Ebay sera ton ami : si tu n’as pas peur de l’internet (normalement non, si tu es ici à lire cet article)
sache que tout (ou presque) ce que tu trouveras en solderie ou même en boutique spécialisée « fête » est « made in china ». Alors autant acheter à la source, directement en Chine sur des sites comme Ebay.
La preuve : du ruban/dentelle/perles achetés à moins d’un euros sur le fameux site d’enchère.

5) A contrario, faire attention en commandant sur Internet, ce n’est pas toujours moins cher notamment à cause des frais de port (cf conseil n°1). Et c’est donc pas mal aussi de faire confiance en tes commerçants locaux.

6) Sois imaginative : des fleurs ramassées dans les champs.
La preuve : on a par exemple trouvé une plante sauvage qui ressemble au gypsophile (que tu achètes chez le fleuriste) au lieu de faire une full commande chez le fleuriste qui va te facturer tout çà au prix « mariage ». Restera juste à lui commander les roses couleur « rose poudre » que tu ne pourras tout de même pas piquer dans les massifs du jardin de la Mairie !! (même si on y a pensé très très fort !!)

10_fleurs

6 bis) sois imaginative bis : la recup deviendra ta 2e passion (après le mariage of course)
La preuve : des pots en verre de sauce bolognaise feront de très beaux vases une fois agrémentés d’une dentelle ou d’une ficelle de rafia.

10_recup

7) Sois creative : attention le DIY ne permet pas forcément de faire des économies. Parfois les solutions toutes faites reviennent moins cher. Fais tes petits calculs avant de te lancer dans tes 100 faire part maison. Sauf si vraiment çà te fait plaisir de les fabriquer….

8) Sois maline : au lieu de faire un ballotin de 10 dragées classiques amande à 21€/kg, mets uniquement quelques dragées amande (si vraiment tu veux garder le côté tradi dragée) complétées de bonbons moins chers comme des berlingots.

9) c’est un conseil relayé par de nombreux articles et je dirais le plus important : fixe tes priorités, tu seras obligée si ton budget est restreint, de faire des « coupes » dans tes dépenses.
La preuve : pour ma part, certes mon traiteur et mon domaine seront chers parce qu’on a choisi de faire la totale « fête gastronomique le samedi + brunch du lendemain avec hebergement d’une partie des invités », mais à côté de cela, je n’aurais pas de voiture d’époque, je ne prends pas de coiffeur ni d’esthéticienne qui me feraient un « forfait mariage », ma robe ne me coutera pas un bras (mais juste 2 ou 3 doigts !), nous avons limité notre nombre d’invités aux gens qu’on a réellement envie de voir (pas d’invitations pour faire plaisir aux parents par ex…. ) etc etc

La preuve bis : probablement certaines d’entre vous dépenseront beaucoup pour THE robe. Pour moi, suite à ma déconvenue, la robe de mariée est devenue » presque » secondaire, c’est ainsi que j’ai fait le choix d’une robe à moins de 500 euros sans lésiner sur sa beauté :

10_ma_robe_de_mariee_pas_cherema robe à moins de 500 euros ^_^

10) trouve un moyen de te faire de l’argent en plus de ton vrai boulot :
ex
: un vide grenier.
De toute manière, il va falloir que tu fasses de la place pour stocker tes 10m² de bricolage diy. Autant vider ta cave et vendre tout ce qui t’es inutile.
La preuve : Nous avons gagné 300€ en participant à une foire à tout et libéré par la même occasion 8m² d’espace à la maison.

10_foire2

mon vide-grenier à 9 mois de grossesse… à J-9 mois du mariage !

ex 2 : les sites de cashback

Inscris toi sur un site de cashback afin que tes achats sur internet te rapportent un peu d’argent.

Je t’explique çà en détail dans un prochain article…

11) le conseil qui n’en est pas vraiment un : aller faire du shopping aux Etats Unis….

Bon avec le prix du billet, c’est pire que les frais de port (cf conseil n°4) çà peut revenir cher (!!)

Plus sérieusement, si tu as l’occasion de t’y rendre, faire son shopping mode là bas, çà peut vraiment valoir le coup !!
La preuve : les chaussures en cuir de monsieur achetées à 60€ à New York (qui auraient valu 150€ ici en France)
cf. un prochain article « American Inspiration à travers les blogs… ou carrément sur place? »

10_chaussures_nyc

Note pour plus tard : chéri me tuerait s’il savait que ses mollets blancs traînaient sur mon blog…. oups !

 

 

Et toi comment procèdes-tu pour faire des petites économies ? Arrives tu à faire des compromis ?

#9 : Mes 1ers essayages laborieux de robes de mariée à 3 mois de grossesse

Nous sommes en mars 2014…

Mes 1ers essayages laboripregnant-971982_640eux de robes de mariée ou plutôt « pourquoi ne pas faire d’essayage à 3 mois de grossesse »

Comme je te l’ai dit dans ma présentation, mes préparatifs de mariage se sont déroulés en mode « gros bidon ».

Grosso modo quand Monsieur m’a demandée en mariage, j’étais déjà enceinte de quelques semaines.

 

(faux) Problème n°1 : la détermination de notre date de mariage.
Comme je rêvais de porter une robe de princesse mince, taille fine et tout le tralala, il était inconcevable pour moi de me marier avec un gros ventre (aussi beau soit il, car il n’y a pas plus beau qu’une femme enceinte… Enfin çà c’est ce qu’on dit, quand on ne l’a pas vue traîner à la maison avec son jogging pour être à l’aise…. mais çà c’est une autre histoire !!)
A partir de là, je me suis donnée 8 mois après mon accouchement pour rentrer dans ma précieuse.
Bref çà sera le challenge pour perdre mes bourrelets et mes kg en trop.

(faux) Problème n°2 : quand faire mes essayages et comment choisir ma robe ?
Si je n’ai pas mes mensurations et morphologie finale ??

(faux) Problème n°3 : quid du délai de fabrication de la robe.
On entend communément dire qu’il faut commander sa robe 5 à 6 mois avant la date du mariage.

Ce qui me rend à commander ma robe à J+3 mois seulement de mon accouchement… C’est risqué mais comme je vous l’ai dit, mon Ptit Lu et moi sommes « givrés » donc nous le prenons le risque !!

Mon plan d’attaque :

– comme j’ai anticipé ma demande en mariage (cf article 7) , je savais déjà depuis des lustres le style de robe que j’aimais. Encore faut il savoir si le style me va ou pas d’où l’intérêt d’essayer (combien de filles se sont rendues compte que le type de robe qu’elles pensaient aimer, ne leur sied pas du tout ??!) et si mes goûts n’ont pas changé.
– s’il existe une seule chose que toute B2B qui se respectent, chérissent le plus au monde, c’est bien les essayages de robe.

wedding-dress – c’est toute joyeuse et enceinte de 3 mois, que je prend RDV avec une boutique à Paris. ayant encore un ptit bidon, je ne leur parle bien évidemment pas de mon état au moment de la prise de RDV.
– le jour dit, accompagnée de ma mère et de ma soeur, me voici dans la boutique entrain de rêver au milieu des 1001 robes qui m’entourent. Je suis accueillie par une vendeuse qui parait très sympathique et de bons conseils.
– et là, à la question fatidique : quelle taille faites vous ? Gros blocage, impossible de mentir, et sous le coup de l’euphorie et l’émotion, je déballe tout…
A vrai dire, je ne sais pas vraiment habituellement je fais du 36, mais je suis enceinte de 2 mois (bon d’accord 3 !) donc je crois que je fais plutôt un 38 en ce moment……

1er moment de solitude => La douche froide :

La vendeuse qui me sermonne : « vous ne vous rendez pas compte, vous allez changer de taille, vous venez bien trop tôt, votre corps va changer, donc rien ne dit que ce que vous aurez choisi aujourd’hui vous ira encore après votre accouchement, et çà vous ne me l’aviez pas dit au téléphone blablabli blablabla…. »

Les hormones aidant, j’avais envie de pleurer au milieu de la boutique et me sentais vraiment idiote.
Ma mère et ma soeur, voyant le pire arriver (= essayage annulé) rattrapent le coup : « elle est venue exprès de Normandie pour venir essayer vos robes, c’est un rêve que vous lui gachez etc« ….

Au final, c’est avec un gout amer que je choisis 2 robes à essayer.

9_robe_mariee_enceinte_chouette
Credits :  Icone « vieille chouette » conçu par Freepik / 
Bulle de bd conçue par Freepik + photo personnelle

2e moment de solitude => l’essayage.9_robe_mariee_enceinte

J’ai donc pris 1 taille au dessus, et me retrouve dans la cabine, avec l’employée qui aide à enfiler la robe. Et là, obligée de retenir ma respiration et rentrer mon ventre, pour que la demoiselle parvienne à fermer la robe !!!!

 

Je vous passe les détails, mais l’essayage fut rapide et pas aussi joyeux que je l’imaginais.

Résultats des courses :

– je me suis dit on verra tout çà en janvier 2015, quelques mois après mon accouchement…
– mon 1er essayage de robe ne fut pas le moment idyllique dont on rêve toutes.
– et pardessus tout, je me suis sentie coupable d’avoir compressé mon ventre faisant peut être du mal à mon petit bébé à naître….
Et accessoirement : très belle robe mais pas le coup de coeur.

9_robe_mariee

Bref du grand n’importe quoi.

Et toi ? As-tu une contrainte de date/morphologie à respecter d’ici ton mariage ? Comment t’y es tu prise ?

#8 : Organiser son mariage, un vrai métier.

Pendant mes préparatifs, j’ai vite réalisé qu’organiser un mariage c’est carrément un vrai métier !

En même temps ce n’est pas pour rien que des professions tels que wedding planner ou organisateur d’événementiel selon la fiche métier de Pole Emploi, se sont développées ces dernières années.

organizer-791939_640

Déformation professionnelle ou pas (et oui, dans la « vie normale », je suis dans le domaine de l’emploi et des ressources humaines), je vais vous faire un petit bilan des compétences que vous allez mettre en oeuvre en préparant votre mariage.

1) Identifier les besoins du client : c’est ce que tu vas faire en réfléchissant au type de mariage que toi et ton fiancé désirez.

2) Rechercher et sélectionner les prestataires, et négocier : c’est ta fameuse recherche de salle, traiteur, DJ….

3) Gérer un budget : en comparant les devis que tu recevras, fixer les postes de dépenses, estimer ton budget prévisionnel etc…

4) Planifier la réalisation de l’événement et concevoir les animations et leur déroulement : le fameux rétro planning sur ces mois de préparation et le déroulement de ton joli jour.

5) Organiser la logistique de l’événement et coordonner les prestataires et intervenants : tu ne le feras pas forcément toi même le jour de ton mariage mais du moins c’est lorsque tu délégueras à ta famille, témoins ou autres les différentes tâches à accomplir le jour J.

6) Contrôler la conformité de réalisations de fournisseurs, sous-traitants, prestataires : même si tu seras occupé(e) à siroter champagne et grignoter des petits fours tout en faisant le tour de tes invités, tu ne pourras t’empêcher de garder un œil sur le travail de tes prestataires (traiteurs, dj etc…) et le bon déroulement de la journée.

Qualités requises :
Avoir de bonnes capacités en communication, être à l’écoute (notamment de ton partenaire mais aussi de tes propres envies) organisé, rigoureux et méthodique ! Je rajouterais : créatif.
La pratique d’une langue étrangère, en particulier l’anglais, peut être exigée : notamment quand tu t’amuseras à surfer sur les sites comme Etsy, Minted ou Stylemepretty.com !
Conditions de travail : tu te rendras compte que tu « exerceras » à tout moment de la semaine y compris fins de semaine, jours fériés, de nuit. Bref, les 35h, ce n’est pas pour ce métier !

Tout çà pour dire que pendant tout le temps de tes préparatifs, tu auras développé des compétences et des qualités que tu pourrais limite intégrer à ton cv !!
A moins que tu ne « triches » et fasse réellement appel à un wedding planner….

Après de là à en faire, son métier, il n’y a qu’un pas. Moi personnellement, çà ne me plairait pas car, égoïstement, je ne pense pas être aussi passionnée et impliquée si ce n’était pas mon mariage.

Et toi ? Es tu devenue une organisatrice de mariage née ? T’es tu rendue compte du challenge que tu t’es donné ? Aurais-tu envie d’en faire ton métier ?

Cette chronique fait partie de la rubrique "Organisation."

`#7 : anticiper la préparation de son mariage ou comment préparer son mariage en douce

A l’heure où tu lis cet article, tu es probablement soit déjà fiancée, mariée, ou rien de tout cela.

Peut-être que tu es comme j’étais il y a quelques mois, c’était à dire : rêveuse d’un mariage à venir, et en attente de LA demande, en gros du top départ pour te mettre en mode « bridezilla » ou « wedding planner » (politiquement plus correct)

wedding-442895_640

Alors mettons les points sur les i et fixons quelques règles :
1) ton rêve de mariage ne doit pas devenir une obsession (je sais, facile à dire !!)
2) ton envie de mariage doit être motivée (recherche les nombreux articles du blog qui te parlent des raisons de se marier)
3) il vaudrait mieux que tu sois déjà avec l’homme avec qui tu es susceptible de convoler en noces.
4) évite aussi de faire tout ce qui va suivre si tu es au bord de la rupture, ou si çà ne fait que 3 jours que tu es avec ton petit ami…..
En gros, il vaut mieux que la question du mariage soit envisageable avec ton compagnon. Sinon c’est trop de frustration, d’utopie, et donc de « chagrin-pas bonheur »

heartsickness-428103_640

A partir de là, tu as le « droit » de monter le plan ci dessous ou du moins de suivre les ptits conseils que je vais te donner.

Je peux te dire qu’après cela, tes vrais préparatifs démarreront au quart de tour….

Ce que tu peux faire :
– fixer tes objectifs : se marier juste pour se marier ? se marier parce que tu aimes profondément l’homme avec qui tu es ?
imaginer et rêver : c’est le droit de toute personne qui se respecte. Rien ne t’empêche d’imaginer le type de fête que tu souhaites (petit comité, grande réception, ambiance thème….)
– interpréter et essayer de supposer les envies de monsieur.

L’exemple suprême : ton homme est fan de foot. Te faire à l’idée d’intégrer cet élément (aussi horrible soit il !) à votre eventuel jour J.
Cela fera toujours plaisir à ton chéri que tu aies aussi pensé à ce qu’il aime et pas qu’à tes goûts de fifille romantique.
– commencer à évaluer vos moyens financiers : afin d’avoir une vision réaliste de ce que vous pourrez dépenser quand l’organisation du mariage commencera concrètement.
– voir ce qui se fait dans ta région en terme de prestataires (sans aller jusqu’à les prospecter… quoique) : salle, traiteur…

Concrètement tu peux :
– traîner sur la wedosphère pour glaner des idées et te créer des tableaux d’inspiration grâce à Pinterest par exemple
– commencer à sonder chéri en lui demandant son avis de façon discrète sur des éventuels choix :

ex : « si tu devais te marier un jour, … »
– feuilleter les magazines de mariage, et envisager le type de robe que tu aimes
De la même manière que nous lisons un « Vogue » avec les dernières tendances des défilés de Haute Couture, pourquoi n’aurait-on pas le droit de rêver devant les robes de mariée hors de prix ?
– si tu es très DIY / loisirs créatifs, pourquoi ne pas se laisser tenter par de petites créations, qui l’air de rien t’entraîneront à fabriquer tes 50 vases recouverts de masking tape.
– continuer de lire les articles parus sur les blogs de mariage (ex : celui-ci !) ….

Normalement, Monsieur (s’il a un peu de jugeotte) devrait comprendre rapidement tes envies de mariage.
Le tout c’est de faire tout cela sans le saouler ni le harceler. Et d’attendre sagement…. Ou pas !argument-238529_640

Beaucoup de femmes aujourd’hui prennent l’initiative de demander leur homme ne mariage. C’est çà aussi la modernité !

 

Cet article s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes qui rêvent de ce grand jour. Ben oui pourquoi ce sont toujours les femmes qui auraient envie de se marier d’abord ???!

Et toi ? As tu commencé tes tractations mariage sans même avoir eu de demande ? Ou préfères tu sagement envisager tout cela avec Monsieur une fois la demande faite ? … Allez avoue !

Cette chronique fait partie de la rubrique "Organisation."

#6 : Les grandes lignes de notre mariage ou comment tout a démarré en un quart de tour

Aussitôt la demande faite, comme toute « Bride-To-Be » normalement (ou anormalement, cela dépend où l’on se place !) constituée, j’ai ou plutôt nous avons démarré nos préparatifs au quart de tour.

Pour tout te dire, dans la semaine qui a suivi la demande, nous avions déjà :
– réservé notre lieu
– choisis notre date
– prospecter des traiteurs, avions un DJ en vue
– vaguement évoquer le budget (la question qui tue, j’en parlerai dans un autre article)
– et fixer les grandes lignes de notre mariage….

Tout cela avec l’agréable surprise de voir mon fiancé hyper impliqué !!!
La preuve => Monsieur qui fabrique des piquets de lanterne à la mano :

 

En même temps, je dirais « fastoche quand on a anticipé son éventuel mariage depuis des mois, voire des années « …..

En gros çà donne :
– un mariage d’environ 120 personnes dont une trentaine d’enfants : c’est cela quand on se marie à 30 ans passés !
– dans un magnifique domaine à la campagne, comprenant l’hébergement sur place en Normandie à 2h de Paris.
autofinancé : nous payons tout nous même.
– la date en juin 2015 fut déterminée par la disponibilité de notre salle (classique !)
– qui se déroulera sur 2 jours : car autant dépenser pour le maximum de temps passé avec nos proches.
– une cérémonie civile à Paris et une cérémonie d’engagement en Normandie dans la même journée
– un cocktail déjeunatoire pour aider les invités à tenir le choc de la journée
– un goûter d’honneur
– une grosse fiesta/diner le samedi soir
– un brunch le lendemain
– 18 traiteurs contactés pour des devis
(bref on va passer notre week end à bouffer….)
Vous allez me dire « et la robe dans tout çà alors ? « 
Comme je vous l’ai dit dans ma présentation, je suis en mode « gros bidon »  (= je suis enceinte) pendant ces préparatifs, bien qu’au début de ceux-ci (en mars 2014) je ne le suis pas encore réellement. La question est donc reportée à décembre 2014/janvier 2015 (après un subtil calcul et estimation de ma morphologie et de mon poids à J-7 mois du mariage) lorsque mon corps me le permettra (je l’espère !) à nouveau !!
Ceci dit, j’ai quand même tenté : cf un prochain article « mes 1ers essayages laborieux de robe de mariée, ou pourquoi ne pas faire d’essayage à 3 mois de grossesse ? »

Voilà pour les grandes lignes !

Et toi ? Comment ont commencé tes préparatifs ? As tu embrayé sur le mode « bridezilla » ? En solo ou as-tu réussi à transformer ton homme en groomzilla ?